GRILLOT Renée

GRILLOT Renée

Depuis les années 80, ses travaux de recherche ont porté sur les « mycoses profondes opportunistes » (physiopathologie, immunologie, diagnostic biologique), liées à des immunodépressions profondes et dues à des micromycètes de l’environnement ou des levures endogènes. Ces travaux ont été conduits jusqu’en 2002 dans le cadre de laboratoires reconnus : l’UPRES-A CNRS « Relations Hôte-Agents Pathogènes » puis l’EA-UJF « Interactions Cellulaires Parasites-Hôte ». L’expérience acquise en 30 ans se concrétise par la direction d’un contrat européen (Molecularepidemiology of invasive aspergillosis : 1997-2000), une centaine de publications et chapitres d’ouvrages et la rédaction d’un livre « Mycoses humaines : démarche diagnostique », Elsevier-France, 1995, 400p). Son parcours a été sélectionné parmi les douze portraits « Femmes de Sciences » de l’Université Joseph Fourier Grenoble (2000). En fin de carrière, elle s’est essentiellement consacrée à des activités d’expertise à l’Institut de Veille Sanitaire (évaluation des Centres Nationaux de Référence) et académiques dont la Direction de la Faculté de Pharmacie de Grenoble (2007-2011). Renée GRILLOT est membre titulaire de l’Académie Nationale de Pharmacie depuis 2001.