MACHON Nathalie

MACHON Nathalie

Maintenant professeure au Muséum en écologie végétale, Nathalie Machon a fait sa thèse sur la diversité génétique des arbres forestiers au Laboratoire ESE de l’Université Paris-Sud Orsay entre 1992 et 1995. Après un post doc dans le même établissement sur l’effet de l’augmentation en CO2 atmosphérique sur des populations d’Arabidopsis thaliana, elle est entrée comme Maitresse de Conférences au Conservatoire Botanique National du Bassin Parisien en 1996. Elle a intégré le CESCO à sa création en 2002 et fait partie de l’équipe Biodiversité urbaine (URBA). Elle s’intéresse à la dynamique et génétique des populations à faible effectifs et conduit deux projets de recherche complémentaires : l’un sur les populations d’espèces végétales rares et menacées d’extinction et l’autre sur les populations végétales en ville. Depuis 2017, elle est directrice de l’École Doctorale Sciences de la Nature et de l’Homme MNHN –Sorbonne Université.


Articles publiés sur ce site: