SALMON Sandrine

SALMON Sandrine

Sandrine Salmon est Ingénieure au Muséum National d’Histoire Naturelle, unité Mécanismes Adaptatifs et Evolution (UMR 7179 MECADEV), dans l’équipe ECOTROP. Après une formation initiale en biochimie végétale, elle entre au Muséum National d’Histoire Naturelle pour étudier les invertébrés du sol et réalise une thèse sur l’effet des facteurs abiotiques (acidité…) et des interactions entre espèces (prédations, commensalisme) sur les populations d’arthropodes du sol (Collemboles). Elle s’est ensuite impliquée dans de nombreux programmes de recherche portant sur l’impact de la dynamique forestière, et des pratiques de gestion forestière, agri-environnementale et agricole sur la biodiversité et le fonctionnement du sol (minéralisation de la matière organique). En parallèle, elle crée une base de données de traits des Collemboles (Coltrait) afin d’appréhender l’étude des communautés du sol sur le plan fonctionnel. Cette base de données lui vaut de nombreuses collaborations en France et dans le monde ainsi que la contribution à la base de données des invertébrés du sol BETSI. Plus récemment, Sandrine Salmon s’est investie dans la recherche en écologie tropicale en montant entre autres un projet sur la recolonisation des coulées de lave sur l’Ile de la Réunion. Actuellement, elle initie des recherches sur la communication entre les arthropodes du sol. Ses travaux ont donné lieu à une quarantaine d’articles de recherche publiés dans des revues internationales.


Articles publiés sur ce site: