RISI Camille

RISI Camille

Camille Risi a préparé sa thèse de doctorat, intitulée « Les isotopes stables de l'eau et leurs applications pour l'étude du cycle de l'eau et des variations du climat » au Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD, Paris) de 2006 à 2009, sous la direction de Sandrine Bony et de Jean Jouzel. Ensuite, elle est allée approfondir ce sujet lors d'un séjour post-doctoral aux Etats-Unis, à l'Université du Colorado à Boulder, sous la direction de David Noone. Depuis 2011, elle est revenue au LMD comme chargée de recherche au CNRS. Le but général de ses travaux concerne l’évaluation des modèles de climat et la crédibilité de leurs projections. Pour cela, elle exploite des observations de composition isotopique de l'eau, en particulier en phase vapeur, fournies par les satellites. A l'aide de modèles isotopiques elle interprète la composition de l'eau comme un traceur de différents processus au cours du cycle de l'eau, en particulier les processus convectifs et nuageux, aussi bien dans les climats actuels que dans ceux du passé.